Red/Tessier/Marinescu/Pruvost/Escoffié à La Malterie (Lille, Fr) – 17 juin 2011

Pour la présentation du My Unprivate Blues Anthology (3 fois 20 minutes de Blues) à paraître à la rentrée chez Clapping Music, La Malterie, vendredi, s’était parée de chouettes couleurs…

Le roux de Red (chant, guitare, samples), roux comme du sucre de canne, et les reflets cuivrés de Pruvost (trompette) et Tessier (saxophone). La teinture, faite maison, faite main, qui ne dissimule pas les racines noires ; apparentes. Noires. Le batteur, Marinescu, qu’on distingue à peine en fond de scène – vêtu de noir sur fond noir – mais dont on savoure le jeu comme on laisse fondre le sucre de canne sous la langue. La Telecaster d’Escoffié et celle de Red qui se mêlent, s’enchevêtrent, s’entrechoquent, tantôt colériques, tantôt plaintives ; le tout est mâtiné d’électro(des), on se prend quelques décharges, quelques claques.

Paroles écrites en Chti, parfois. Chez nous, en Flandre, le sucre est de betterave, blanc, et si, un peu plus loin, c’est le charbon qui est noir, le Blues et le Jazz sont les mêmes, partout, pour tout le monde, à tout le moins ce soir à La Malterie : free, douloureux mais tellement savoureux, chauds. Comme le sucre qui fond. Parole de Chti.

Rater la prochaine occasion de goûter ce band serait dommageable.

Partager


Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Facebook
  • MySpace
  • TwitThis
Rss Download Plugin fermer